Lefigaro.fr, premier site de presse

pema-group.com_b2tb_ipad_figaro

Lefigaro.fr a réalisé en mai la meilleure audience de son histoire. Plus de 10,2 millions de visiteurs uniques ont parcouru les pages du site, selon les chiffres Médiamétrie/Netratings publiés aujourd’hui. Cela représente une hausse de 6,4% par rapport au mois précédent.

Le Figaro se positionne ainsi comme le premier site de presse en ligne, devant Le Monde et le Huffington Post (9,9 millions de visiteurs uniques), Le Nouvel Observateur et Rue 89 (7,9 millions), Le Parisien (7,4 millions) et enfin L’Express (6,9 millions). Au total, les différents sites du groupe Figaro ont attiré 14,4 millions de visiteurs uniques en mai, un autre record.

La publicité en ligne croît toujours, mais à petite vitesse

Au premier semestre, les investissements nets des annonceurs sur le Web ont augmenté de 4%, selon le syndicat des régies Internet.

Les investissements publicitaires en ligne ont progressé de 4% au premier semestre, à 1,4 milliard d’euros nets, selon les chiffres présentés mardi 9 juillet par l’Observatoire de l’e-pub sous l’égide du syndicat des régies Internet (SRI), de l’Union des entreprises de conseil et d’achat médias (Udecam) et du cabinet PwC.

[...]

Manifeste pour une presse numérique payante

pema_2m_presse_quot
Faut-il et peut-on faire payer l’information numérique ? A la tête de l’un des principaux groupes de presse en France, Jacques Hardoin répond oui. Et pense que les municipales de 2014 pourraient être un tournant en la matière pour la PQR.

C’est l’une des lignes de fracture de tous ceux qui essayent de penser l’avenir de la presse et de l’information. Ou, à tout le moins, la grande question que tout le monde tente de résoudre depuis bientôt 10 ans.

[...]

Les cadres et hauts revenus plébiscitent la presse

Les marques de presse, en version papier ou numérique, sont considérées comme les plus fiables par les lecteurs «premium», selon Audipresse.

Gros lecteurs de presse, les Français «premium» (cadres, dirigeants et foyers à hauts revenus) continuent à privilégier la presse comme source d’information prioritaire, selon l’étude Audipresse Premium divulguée ce mardi matin. Pour ces 7,7 millions d’individus âgés de plus de 18 ans, la presse donne les informations les plus fiables (pour 66 % des 10.154 personnes interrogées, contre 17% pour la radio et 9% pour la télévision ou le Web), les plus crédibles (63%), les plus commentées et analysées (51%) et les plus utiles (47%). Pour tous ces critères d’appréciation, la presse est largement plébiscitée.

[...]

Lefigaro.fr est le meilleur site d’information de l’année

pema-group.com_pema2m_pema-2m_btob_figaro

Le grand prix des médias « CB News » distingue aussi « Libération », France Info ou encore Canal+.

«Une machine de guerre bien huilée et bien réalisée.» C’est ainsi que les membres du jury du grand prix des médias CB News, remis ce jeudi soir, ont qualifié le travail réalisé par le site Internet du Figaro. Lefigaro.fr, qui maintient son leadership sur le Web, avec 9,3 millions de visiteurs uniques en juin, selon l’étude Médiamétrie/NetRatings, a ainsi été élu «meilleur site d’information» de l’année 2012 lors de la 14e édition de ce grand prix créé par Christian Blachas, le fondateur de CB News et de «Culture Pub» disparu en février dernier.

Le jury, présidé par Sébastien Danet, le président de VivaKi (Publicis Groupe) et de l’Udecam, partenaire de l’événement, a étudié une centaine de dossiers pour départager les émissions, les télés, les sites d’info, les radios ou les journaux qui se sont distingués cette année. Après avoir jugé du modèle économique, des performances d’audience mais aussi de la réussite éditoriale, de l’audace et de la prise de risque, le jury – composé de journalistes, patrons de médias, d’agences médias et de publicité, et d’annonceurs – a attribué au total, 12 prix, 6 mentions et un grand prix.

«Si l’on tente de sortir une ligne directrice des choix du jury, les médias qui ont le plus séduit sont ceux qui se sont singularisés par la recherche d’une identité propre et par une volonté de se démarquer de la masse», souligne Frédéric Roy, le rédacteur en chef du magazine CB News. C’est le cas au premier chef de Libération, qui rafle le grand prix et le prix du «meilleur quotidien» de l’année après une longue bataille qui l’opposait à Canal+, AuFeminin.com et France Télévisions. Libération a été «en résonance complète avec cette année électorale riche en actualités», ont salué les membres du jury. Le «rayonnement retrouvé» lui a aussi permis de s’assurer une hausse de ses ventes, avec une diffusion France payée OJD de 124.504 exemplaires (+5,1%) à fin juin. Source

Le numérique commence à prendre le dessus sur le papier

pema-group.com_btob_ft-ipad

C’est un tournant pour la presse. Comme si le tabou de la gratuité sur le Web était en train de tomber, les abonnements aux éditions numériques de journaux anglo-saxons deviennent substantiels. Chez certains, les recettes générées par la vente de contenus commencent aussi à l’emporter sur les revenus publicitaires. Deux points d’inflexion qui risquent de remodeler le paysage de la presse en ligne.

Le quotidien britannique Financial Times a déjà gagné sur ces deux tableaux. À la fin de l’année, le journal référent de la City comptera plus d’abonnés à ses éditions numériques que de ventes d’exemplaires papier. C’est le pronostic fait par Rob Grimshaw, directeur de FT.com, lors de l’Internet Week New York mi-mai. Le quotidien économique est aujourd’hui diffusé à 310 000 exemplaires, pour 270 000 abonnés numériques. La bascule s’est déjà faite sur le marché américain, en 2011. Le point d’inflexion sera atteint globalement grâce à l’essor du mobile. Chaque semaine, le Financial Times recrute 15 à 20 % de ses nouveaux abonnés à travers ce canal. Pour Rob Grimshaw, il sera même le principal canal de distribution de l’information dans trois à quatre ans.

En 2012, le Financial Times devrait aussi voir la part du chiffre d’affaires généré par les ventes de contenus l’emporter sur la publicité. « Au final, nous disposons d’une activité qui est fondamentalement plus stable, plus prévisible, ce qui facilite les décisions d’investissement à long terme », avait résumé Rob Grimshaw, lors de la conférence « News on the move » en mars dernier.

Marge de progrès

À l’instar du Financial Times, le quotidien américain The New York Times assiste lui aussi aux premières victoires du numérique sur le papier. De septembre 2011 à mars 2012, la diffusion des éditions numériques du New York Times a dépassé 807 000 exemplaires quotidiens, selon l’Audit Bureau of Circulations, l’équivalent américain de l’OJD. Sur la même période, le journal papier s’est vendu à près de 780 000 exemplaires par jour. L’ensemble de la diffusion du New York Times a ainsi progressé de 73 % par rapport à l’année précédente. « Ces gains peuvent être largement attribués à la popularité des offres d’abonnements numériques proposés par le Times » , a indiqué le groupe de presse dans un communiqué. Par ailleurs, il estime que le couplage systématique de l’offre papier avec un accès numérique permet de limiter l’érosion des ventes du papier.

Mais la marge de progression est considérable sur l’ensemble du secteur : les éditions numériques représentent 14,2 % de la diffusion globale des journaux américains, selon l’ABC, contre 8,7 % en 2011. Confortés par les résultats de ces géants, un nombre croissant d’éditeurs de presse américains explorent des formules payantes sur le numérique. Dernier en date, le Chicago Tribune envisagerait des formules d’abonnement pour certaines rubriques de son site. Son concurrent local, le Chicago SunTimes, a introduit un abonnement mensuel de 6,99 dollars pour une offre numérique en décembre. Le groupe McClatchy (Miami Herald, Kansas City Star…) va lancer des tests dans quelques villes avant de dresser le calendrier d’un lancement général d’abonnements numériques. En février, le groupe Gannett avait fait basculer 80 titres. À la fin de l’année, 20 % des 1 400 quotidiens américains pourraient ainsi avoir fait le pari du numérique payant.

Source : LeFigaro, édition du lundi 4 juin.

Ipsos ouvre une structure pour les technologies numériques

pema-group.com_btob_tablette_figures

L’institut de sondages et d’études Ipsos annonce l’ouverture d’une nouvelle structure baptisée Ipsos OTX (pour «Open thinking exchange»). Celle-ci vise à adapter les méthodologies d’études pour mieux connecter les clients de la société à leurs cibles privilégiées, qui ont changé leur façon de communiquer avec l’explosion des technologies numériques. Ipsos OTX propose trois types de solutions: «Social Listening» pour quantifier et comprendre les discussions réelles qui ont lieu sur les réseaux sociaux et le Web; «Social Space» pour fédérer des individus autour d’un panel communautaire favorisant l’engagement autour des problématiques clients; et enfin des études sur terminaux mobiles pour gagner en authenticité dans la mesure de l’expérience consommateur.

(source: Stratégies.fr)

Lefigaro.fr, le site d’actu le plus consulté sur iPad

pema-group.com_b2tb_ipad_figaro

Médiamétrie a lancé la première mesure automatique dédiée aux usages sur tablettes iPad. Elle révèle que Lefigaro.fr a été, au premier semestre 2012, le site d’actualité le plus consulté. En effet, 37% des possesseurs d’iPad, soit 588 000 personnes, ont fait le choix de s’informer sur Lefigaro.fr.

Par ailleurs, l’analyse de Médiamétrie souligne le fort positionnement du Groupe Figaro sur la même période :

  • Deuxième groupe média avec 60% de couverture auprès de la population des utilisateurs d’iPad
  • Les applis La Chaîne Météo, TV Magazine et LeFigaro figurent dans le Top 30 des applis les plus téléchargées
  • L’appli La Chaîne Météo est l’application météo la plus consultée avec 455 000 utilisateurs, soit 24% de la population iPad.

Le panel Tablettes recueille le surf réalisé en Wi-Fi de 1000 panélistes utilisateurs principaux d’iPad, âgés de 15ans et plus et représentatifs de cette population.

(source: Le Figaro Magazine)

Le marché des tablettes en France en 2012

UserAdgents, spécialiste du marketing mobile vient de publier une infographie relative au marché des tablettes en France.

L’agence GFK avait prévu qu’1 million de tablettes seraient vendues en France en 2011. Il s’en est vendu 3 millions.

Les tablettes représentent 10% du trafic généré sur le web et c’est l’iPad qui est de loin la tablette la plus utilisée du marché en France.

Selon Adobe, le panier moyen dépensé chez les e-commerçants est 54% supérieur sur tablettes que sur mobile et 21% supérieur que celui sur PC.

Les médias BtoB de notre secteur y viennent peu à peu : Aviationweek a lancé une appli pendant le Bourget. Flightglobal a une démarche plus intéressante : l’éditeur réactualise lors de chaque salon ses applis iPad et iPhone dédiées. Actuellement c’est la version pour le Singapore Airshow qui est disponible sur l’App Store. L’intérêt de la démarche de Flightglobal étant de s’offrir à moindre coût une appli changeante et de pouvoir proposer son sponsoring à différents annonceurs selon les types de salon (aviation civile, aviation commerciale, aviation militaire).

En revanche, on attend encore des éditeur une appli iPad qui serait véritablement une alternative à la consultation web classique de leur site.

Études de cas

apg apg dassault dassault eurenco eurenco Eurosam Eurosam mbda mbda